L'installation du sismomètre nécessite par contre plus de manipulations : Aldrin doit d'abord orienter les panneaux solaires correctement vers le Soleil puis placer l'appareil parfaitement à l'horizontale ce qu'il réalise avec quelques difficultés. De nombreuses nations honorent le premier atterrissage humain en publiant des articles spéciaux dans des magazines ou en émettant des timbres-poste ou des pièces de monnaie commémorant Apollo 11[223]. Deux des Sea King transportent des plongeurs et du matériel de récupération, le troisième du matériel photographique, et le quatrième le nageur de décontamination et le médecin de vol[198]. Du fait des limitations du prototype, dont la correction était planifiée avant même le débarquement sur la Lune, sur le sismomètre embarqué par Apollo 12, aucune donnée exploitable n'a pu être obtenue sur la structure interne de la Lune[233]. Gemini 8 révèle également le sang-froid d'Armstrong qui réussit à stabiliser la capsule partie dans un mouvement de rotation incontrôlable[40],[41]. Conformément à la loi sur l'exposition extra-terrestre, un ensemble de règlements promulgués par la NASA le 16 juillet pour codifier son protocole, les astronautes continuent à être en quarantaine[211]. Certains indices contribuèrent par la suite à diminuer la pression sur les décideurs de la NASA, qui requalifièrent la mission Apollo 10, initialement prévue pour atterrir sur la Lune, en une répétition générale (le LM rebroussant chemin à 15 km du sol), afin de fiabiliser la mission finale d'atterrissage qui serait réalisée par l'équipage d'Apollo 11. Par ailleurs, les priorités des États-Unis ont changé : les dispositifs sociaux mis en place par le président Lyndon Johnson dans le cadre de sa guerre contre la pauvreté (Medicare et Medicaid) et surtout un conflit vietnamien qui s'envenime prélèvent une part croissante du budget. Armstrong déclare « The Eagle has wings » (« l'Aigle a déployé ses ailes »)[178]. Un atterrissage juste après l'aube est choisi pour limiter les températures extrêmes que les astronautes pourraient connaître[77]. Le module lunaire est un vaisseau conçu uniquement pour descendre sur la Lune, y séjourner et en remonter. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Les astronautes assemblent le kit du drapeau lunaire qui contient un drapeau des États-Unis et une armature en aluminium anodisé permettant au drapeau de rester déployé malgré l'absence d'atmosphère et donc de vent. Mais les Soviétiques, qui disposent d'une avance importante et d'un lanceur beaucoup plus puissant que les fusées américaines continuent au cours des années suivantes de multiplier les premières. History Office. Environ sept minutes après avoir posé le pied sur la surface de la Lune, Armstrong prélève un peu de régolite et quelques petites roches lunaires en utilisant une petite pelle pliable munie d'un sac à échantillons : le prélèvement est effectué en grattant superficiellement la surface car le sol est très ferme à quelques centimètres de profondeur. L'habitacle offre très peu d'espace. Après une nuit à bord, ils se rendent au Hornet dans Marine One pour quelques heures de cérémonies. L'étage de remontée du module lunaire d'Eagle est largué quelques minutes plus tard. Au cours des années 1970, aucune information ne filtra sur la réalité du programme soviétique et, dans l'atmosphère de désenchantement qui suivit la fin du programme Apollo, le célèbre journaliste américain Walter Cronkite annonça gravement à son public que l'argent dépensé pour celui-ci avait été gaspillé, car « les Russes n'avaient jamais été dans la course »[228]. Aldrin entend dire qu'Armstrong serait le premier parce qu'il est civil, ce qui rend Aldrin furieux. Cinq PPK de 0,23 kg chacun sont transportés sur Apollo 11 : trois (un pour chaque astronaute) sont rangés sur Columbia avant le lancement, et deux sur Eagle. Si la trajectoire a été convenablement suivie, les vitesses horizontale et verticale sont respectivement alors de 66 km/h et 18 km/h. L'enquête qui suit met en cause à la fois la NASA et le constructeur du vaisseau North American. La mise en orbite lunaire se déroule en deux phases. Allez au diable ! Une faible proportion de fledspaths (quelques pourcents) ont été collectés. Pour ce premier atterrissage sur la Lune, la NASA renforce considérablement les moyens mis en œuvre pour la retransmission des images de la mission vers la Terre. Columbia est emmenée sur l'île de Ford pour être désactivé et sa pyrotechnie est sécurisée. Quatre de ces secteurs abritent les réservoirs d'ergol (18,5 tonnes). Le radeau contenant les matériaux de décontamination est coulé intentionnellement[205]. Le dessin de l'insigne est également utilisé pour le dollar Susan B. Anthony, plus petit, dévoilé en 1979[303]. L'astronaute américain Alan Shepard vient tout juste d'effectuer un premier vol le 5 mai 1961, soit seulement vingt jours avant l'annonce du programme Apollo. Après avoir consulté le vice-président Lyndon B. Johnson pour qu'il lui indique des objectifs qui permettraient aux États-Unis de reprendre le leadership à l'Union soviétique[4], le président annonce 25 mai 1961, devant le Congrès des États-Unis, lors du Special Message to the Congress on Urgent National Needs, le lancement d'un programme qui doit amener des astronautes américains sur le sol lunaire « avant la fin de la décennie »[5],[note 2]. Sur la base du schéma normal de rotation des équipages, Armstrong doit alors commander Apollo 11[32]. Le CapCom (Capsule Communicator) est un astronaute habilité à communiquer avec un équipage pendant une mission depuis le centre de contrôle de Houston, au Texas[56]. Armstrong tente d'enfoncer le manche de son instrument dans le sol mais il est stoppé dans ses efforts à environ 15 cm de profondeur[156],[162]. Il prend le contrôle manuel du module lunaire pour survoler à l'horizontale le terrain à la recherche d'un site adapté à l'atterrissage. Pour faire face aux conditions d'éclairage extrêmes rencontrées sur la Lune, la caméra mise en œuvre pour filmer les astronautes à sa surface utilise un tube mis au point par les militaires américains et couvert par le secret défense. Au plafond se trouve l'écoutille utilisée pour passer dans le module de Commande derrière laquelle se trouve un tunnel court (80 cm de diamètre pour 46 cm de long) comportant un système de verrouillage utilisé pour solidariser les deux vaisseaux[25],[26]. We came in peace for all mankind. Il s'agit du programme P65 qui ne sera jamais utilisé au cours des missions Apollo. La direction de la poussée a été soigneusement calculée pour que le vaisseau passe devant la Lune en prenant en compte le fait qu'elle se sera déplacée de 250 000 kilomètres entre temps[109],[110]. À cette époque le programme spatial américain souffre d'une dispersion des efforts bien que plusieurs programmes ambitieux de missiles balistiques soient bien avancés. Lorsque s'affiche le signal indiquant qu'il ne reste plus que 60 secondes de carburant, le LM est désormais très proche du sol et soulève un nuage de poussière qui gêne la visibilité. Armstrong envisage de se poser à proximité du champ de blocs afin de pouvoir y prélever des échantillons géologiques, mais il ne le peut car sa vitesse horizontale est trop élevée. L'agence spatiale nomme une équipe[257] de six personnes, qui est dirigée par l'ingénieur Richard Nafzger et comprend Stan Lebar (81 ans en 2006), ancien responsable des images pour Apollo 11 (tous deux sont à la retraite) et qui est chargée de retrouver les bandes d'origine[258]. Le 13 août, les trois astronautes assistent à un défilé en leur honneur (ticker-tape parade) à New York et à Chicago, devant environ six millions de personnes[215],[216]. La poussière lunaire soulevée par le moteur du LM l'empêche en partie d'estimer le mouvement du vaisseau par rapport à la surface. S'il devient trop froid, certaines parties de Columbia pourraient geler. Après avoir tenté de retrouver les bandes originales de meilleure qualité, la NASA annonce, lors d'une conférence de presse le 16 juillet 2009, que les bandes originales ont vraisemblablement été effacées pour être réutilisées, pratique courante à l'époque. Enfin les caractéristiques de la surface de la Lune, en particulier sa consistance, sont inconnues. Il hisse ensuite les deux valises d'échantillons avec un système à poulie jusqu'au niveau du sas de l'habitacle où celles-ci sont récupérées par Aldrin. La pente doit être inférieure à 2 % pour limiter le risque d'un atterrissage violent qui pourrait interdire le décollage et être donc fatal à l'équipage. [63],[64]. Selon le planning établi avant le vol, les deux astronautes disposent alors de 30 minutes pour collecter des échantillons de sol et des roches lunaires en enregistrant leur contexte géologique c'est-à-dire en les photographiant sur le sol avant de les ramasser. Il ne faisait aucun doute, dans l'esprit des dirigeants américains comme dans celui de l'opinion publique, que l'URSS allait lancer son propre programme de vol habité vers la Lune et tenter de réussir avant les États-Unis, pour conserver le prestige associé à leur domination durant la première phase de la course à l'espace. Cinq heures plus tard Eagle se sépare du vaisseau Apollo[119]. Pour beaucoup d'Américains le débarquement sur le sol lunaire de l'équipage d'Apollo 11 démontre la supériorité de la société américaine même si cette foi dans leur système est fortement ébranlée à la même époque par l'ampleur de la contestation étudiante liée à la guerre du Viêt Nam et l'agitation sociale qui touche en particulier la minorité noire dans les grandes villes liée avec le mouvement des droits civiques[243]. À 12 h 30 le 20 mai, l'assemblage de 5 443 tonnes quitte le bâtiment d'assemblage des véhicules sur un transporteur à chenilles, à destination de l'aire de lancement 39A, qui fait partie du complexe de lancement 39, alors qu'Apollo 10 est encore en route pour la Lune. Les médecins diagnostiquent le problème comme une excroissance osseuse entre sa cinquième et sa sixième vertèbre, nécessitant une opération[33]. Columbia entame ensuite la manœuvre d'injection sur une orbite de rencontre avec la Terre (TransEarth Injection – TEI)[186]. D'autres analyses indiquent que les allégations de statique et de flou sont des « fabrications pour sauver la face », et qu'Armstrong lui-même a admis plus tard avoir mal articulé[158],[159],[160]. Après avoir été rappelé à l'ordre à plusieurs reprises par McCandless, Aldrin réintègre l'habitacle du module lunaire. Cette mission comprend le Space Center Houston du 14 octobre 2017 au 18 mars 2018, le Saint Louis Science Center du 14 avril au 3 septembre 2018, le Senator John Heinz History Center (en) de Pittsburgh du 29 septembre 2018 au 18 février 2019, et son dernier emplacement au Museum of Flight de Seattle du 16 mars au 2 septembre 2019[263],[265]. Lorsque la pièce d'un dollar d'Eisenhower est lancée en 1971, l'aigle de l'insigne Apollo 11 est utilisé pour son revers[302]. Le problème sera corrigé pour les missions suivantes. L'Union soviétique prend de l'avance en mettant au point un missile balistique intercontinental, la R-7 Semiorka, ancêtre direct de la fusée Soyouz. Accaparé par ces alarmes, Armstrong laisse passer le moment où, selon la procédure, il aurait dû exécuter une dernière manœuvre de correction de la trajectoire. Il les transporte rapidement à 20 mètres au sud-ouest du module lunaire[note 15] et commence à installer le sismomètre tandis qu'Armstrong le rejoint pour mettre en place le réflecteur laser. Brandli alerte le capitaine de vaisseau Willard S. Houston Jr, le commandant du centre météorologique de la flotte à Pearl Harbor, qui a l'autorisation de sécurité requise. Armstrong est retenu par un filin déroulé par Aldrin[146] et, une fois descendu sur le pied du LM, vérifie qu'il est bien capable de sauter jusqu'au premier barreau de l'échelle pour réintégrer ultérieurement le vaisseau. Le LM effectue avec succès la manœuvre de rendez-vous en orbite lunaire avec le module de commande et de service resté en orbite lunaire avec Collins à bord. Nous respirons à nouveau. Si le Soleil éclaire le sol sous un angle de 16°, il se trouve exactement dans l'axe de la trajectoire et la lumière est réfléchie par le sol, rendant difficile l'identification des reliefs. À 6 h 30, ils se dirigent vers le complexe de lancement 39[103]. Dans la tribune des officiels sont présents le vice-président Spiro Agnew ainsi que l'ancien président, Lyndon B. Johnson et son épouse Lady Bird Johnson[100]. La conception de celui-ci ayant pris retard, elle a été remplacée pour Apollo 11 par l'ensemble EALSEP limité à deux instruments et la durée de la sortie avait été ramenée à deux heures même si les combinaisons spatiales permettaient une durée double[139]. Après le retour sur Terre de l'équipage d'Apollo 11, les responsables soviétiques déclarent que la NASA a fait courir des risques coûteux à l'équipage et qu'il n'était pas nécessaire d'envoyer des hommes pour récupérer des échantillons de sol lunaire. 100 Photographs | The Most Influential Images of All Time, US House of Representatives: History, Art & Archives, Walking on the Moon: exclusive video revealed, NASA Releases Restored Apollo 11 Moonwalk Video. Le réflecteur laser, dont le capuchon destiné à protéger l'optique de la poussière n'a pas encore été enlevé. En juillet 2010, les enregistrements vocaux air-sol et les séquences filmées tournées au centre de contrôle de la mission pendant la descente et l'atterrissage d'Apollo 11 sont re-synchronisés et diffusés pour la première fois[282]. Les astronautes déclarent qu'ils doivent planifier leurs mouvements six ou sept pas en avant. Ils ont pris la décision de modifier le plan de vol afin que le commandant soit le premier à sortir du vaisseau spatial[89]. Aux premières heures du matin, les réservoirs de carburant des étages S-II et S-IVB sont remplis d'hydrogène liquide[100]. Ce sont des éjectas issus des hautes terres. À la suggestion de Lovell, il choisit comme symbole l'aigle à tête blanche, l'oiseau national des États-Unis. Environ 3 500 représentants des médias sont également présents[105], les deux tiers venant des États-Unis, le reste de 55 autres pays. Pendant sa journée de vol en solo autour de la Lune, Michael Collins ne se sent jamais seul. Histoire du projet scientifique associé au programme Apollo (document NASA, Histoire du développement des installations de lancement des missions Apollo en Floride et mise au point des opérations de lancement (document NASA n° Special Publication-4204 ) -, Histoire détaillée du développement de la famille de lanceurs Saturn (document NASA n° Special Publication-4206 ) -, Histoire du développement des deux vaisseaux Apollo : CSM et module lunaire (document NASA n° Special Publication-4205). Pour déclencher la mise à feu il faut pouvoir enfoncer un objet suffisamment fin dans l'orifice occupé autrefois par le bouton. Durant cette phase de vol non propulsé l'équipage vérifie les principaux systèmes afin de s'assurer qu'ils permettent la poursuite de la mission. Le vaisseau Apollo circule sur cette orbite de parking en attendant que son positionnement relatif par rapport à la Lune soit optimal. les phénomènes de dilatation/contraction de la structure de l'étage de descente du module lunaire resté sur la Lune ont été source d'un bruit de fond qui a perturbé les mesures : il est recommandé pour les missions suivantes que le sismomètre soit disposé le plus loin possible du module lunaire ; du fait de la faiblesse de la sismicité de la Lune, il est nécessaire d'augmenter la sensibilité de l'instrument ; pour la même raison, il est recommandé de recourir à la génération d'ondes sismiques artificielles en faisant s'écraser sur la Lune l'étage Saturn ou le module de remontée du module lunaire. Ce dernier ne consacre aucun fonds à l'AAP pour les années 1966 et 1967. Le module de service contient aussi les radiateurs qui dissipent l'excédent de chaleur du système électrique et qui régulent la température de la cabine. Le module lunaire, quand il se sépare du CSM, se trouve sur une orbite circulaire à environ 110 kilomètres d'altitude. Pendant ce temps, Armstrong déroule et plante dans le sol le drapeau américain qui en l'absence d'atmosphère et donc de vent est maintenu tendu par une baguette. Aldrin s'allonge sur le sol dans la partie la plus large de la cabine, toutefois pas suffisamment large car il doit replier en partie ses jambes. Il sera présent à ses côtés pendant toute la durée du vol, jusqu'à la récupération de l'équipage une semaine plus tard. Le projet sélectionné en 2000 à l'issue d'un appel d'offres a connu de nombreux retards et surcoûts. Les gants d'entrainement de Buzz Aldrin, Apollo 11, exposé au Kennedy Space Center. L'affectation du commandant de mission Neil Armstrong, du pilote du module de commande et de service (CSM) Jim Lovell et du pilote du module lunaire (LM) Buzz Aldrin au sein de l'équipage de réserve d'Apollo 9 est officiellement annoncée le 20 novembre 1967[31]. Le 10 juin 2015, le membre du Congrès Bill Posey présente la résolution H.R. Ils sont retrouvés sur le fond marin de l'Atlantique grâce à un balayage sonar avancé[275]. En prenant en compte les différents aléas (phase de repérage allongée de deux minutes, modification de la cible de dernière minute de 500 mètres pour éviter un relief, mauvaise combustion finale, jauge de propergol pessimiste), le pilote dispose d'une marge de trente-deux secondes pour poser le module lunaire avant l'épuisement des ergols. Après la cérémonie du drapeau, Aldrin extrait le sismomètre de la baie du module lunaire. », « Nous nous attendons à ce qu'il y ait, au moment où nous parlons, une autre génération d'enfants qui regardent le ciel et qui seront les prochains Armstrong, Collins et Aldrin », Mais D. Eisenhower repousse le projet de débarquement sur la Lune proposé par la NASA, Les équipes de la NASA avaient indiqué que le débarquement sur la Lune pourrait se faire, La capsule Mercury est montée jusqu'à une altitude de 180, Les dirigeants de la NASA connaissaient l'existence de la fusée. Après un dernier test radio, la dépressurisation de l'habitacle est déclenchée. Armstrong devait abaisser ce compartiment depuis la plateforme pour que la caméra puisse filmer sa descente vers le sol lunaire. Le 19 juillet 2019, le Google Doodle rend hommage à l'atterrissage d'Apollo 11, avec un lien vers une vidéo animée de YouTube avec voix off de Michael Collins[296],[297]. Lun 8 Fév - 7:59 par Krissgoue@gmail.com » RTA 824 / Grand Picasso 2014 1.6 HDI 115h Mar 2 Fév - 6:46 par Richard » Nettoyage … Une analyse numérique plus récente de la cassette prétend révéler que le « a » a peut-être été prononcé mais qu'il a été masqué par des parasites. La caméra de télévision installée sur son trépied. La cérémonie d'inauguration a lieu le 29 septembre 2019[266]. Douze minutes après le prélèvement de l'échantillon[156], il retire la caméra de télévision du MESA et fait un balayage panoramique, puis la monte sur un trépied[141]. De plus, la deuxième manœuvre permet de s'assurer que l'orbite passe à la verticale du site d’atterrissage choisi, et soit, au moment du retour de l'expédition lunaire, optimale pour que le module lunaire puisse rejoindre le CSM[116]. Après l'atterrissage sur le Hornet à 17 h 53 UTC, l'hélicoptère est descendu par l'ascenseur dans la baie du hangar, où les astronautes marchent les 9 mètres jusqu'à l'installation de quarantaine mobile (MQF), où ils vont commencer la partie terrestre de leurs 21 jours de quarantaine[206]. Pour Apollo 11, l'équipe de soutien est composée de Ken Mattingly, Ronald Evans et William Pogue[48], auxquels se joint Jack Swigert[55]. Une antenne grand gain comportant cinq petites paraboles, assurant les communications à grande distance[22],[23],[24]. Quand Armstrong regarde à nouveau à l'extérieur, il voit que la cible d'atterrissage signalée de l'ordinateur se trouve dans une zone parsemée de blocs rocheux juste au nord et à l'est d'un cratère de 91 m de diamètre (qu'on a plus tard déterminé être le cratère ouest), il prend donc le contrôle semi-automatique[128],[129]. Pourtant les responsables du programme vont réussir à mettre au point en sept vols l'ensemble des composants et des procédures nécessaires : Depuis le lancement de Spoutnik 1, les dirigeants de l'Union soviétique et les responsables du programme spatial soviétique avaient toujours fait en sorte de maintenir leur avance sur le programme américain.